Comment le stress de la COVID-19 peut influencer la relation avec vos enfants

Comment le stress de la COVID-19 peut influencer la relation avec vos enfants

mars 2, 2021 Off By Lory Zephyr

Le 23 mars 2020 le Québec a changé. Les mots « Covid-19 », « confinement » et « Arruda » sont entrés dans nos maisons. Les familles se rappelleront bien longtemps du caractère exceptionnel de la pandémie. Tant d’éléments stressants se sont cumulés pendant cette période. Que ce soit la conciliation travail-famille à la maison, la précarité financière pour plusieurs, et la peur d’être infecté par le virus, nous avons tous réagi à cette nouvelle réalité. Il est encore trop tôt pour savoir si, et comment, l’attachement parent-enfant a été affecté par la situation actuelle. Toutefois, une récente étude s’est intéressée aux associations entre le fardeau de la pandémie, la santé mentale et la relation parent-enfant. 

Informations sur l’étude : Russell, B. S., Hutchison, M., Tambling, R., Tomkunas, A. J., & Horton, A. L. (2020). Initial Challenges of Caregiving During COVID-19: Caregiver Burden, Mental Health, and the Parent-Child Relationship. Child psychiatry and human development, 51(5), 671–682https://doi.org/10.1007/s10578-020-01037-x

Ce qui intéresse les chercheurs :

Les chercheurs ont voulu comprendre comment le caractère stressant associé à la COVID-19 a pu affecter les familles. Parce que si toute la population a été exposée à certains stresseurs communs (la peur du virus, le manque d’accès à des ressources d’informations fiables, les changements de routine dans le travail/ l’école, les changements de routine pour le bien-être, etc.), il semble que les familles sont particulièrement touchées ¹. Mais pourquoi?

Les familles vivent dans un système où tous les membres qui le composent sont interconnectés. Selon différentes théories, lorsqu’un membre de la famille vit des émotions négatives, celles-ci ont le pouvoir d’influencer les autres personnes. Ainsi, si votre partenaire est stressé, vous pourriez également ressentir que vous êtes stressé. Si votre enfant traverse une période plus difficile, cela pourrait vous amener à vouloir compenser cette influence négative. Allez hop! On décore, on sort et on s’investit dans des activités plaisantes! À d’autres moments, il est même possible que le stress se transfère entre les membres de la famille. Par exemple, si votre conjoint(e) vous communique son stress……Eh bien, cela peut ensuite se déplacer et affecter votre façon d’interagir avec votre enfant. 

Dans un contexte de pandémie, on peut certainement se demander comment le stress vécu par chacun des membres de la famille peut ajouter un fardeau sur la situation. La recherche a montré de façon assez claire que le stress chronique vécu lors de catastrophes naturelles a des effets sur la santé mentale des individus. Pour les plus jeunes, ces effets seraient surtout importants lorsque leurs parents vivent des difficultés psychologiques en lien avec le contexte. C’est ce qu’on appelle l’effet de débordement : Le stress du parent déborde sur l’enfant et affecte alors le fonctionnement de l’enfant!

En revanche, un facteur de protection pour la santé mentale des enfants est la sensibilité parentale, soit la capacité du parent à reconnaître et répondre adéquatement au stress de son enfant. Toutefois, un degré élevé de stress amène  le parent à être moins sensible aux besoins de son enfant, ce qui peut limiter les capacités de résilience de l’enfant. 

Est-ce que le contexte stressant de la COVID-19 est suffisamment important  pour affecter la relation parent-enfant?

Ce que l’étude découvre :

Le poids des responsabilités parentales, la présence de difficultés psychologiques chez le père et la mère (ex., dépression, anxiété, etc.) et la perception de ces derniers sur le degré de stress vécu par leur enfant influencent la qualité de la relation parent-enfant. Plus ces facteurs sont présents et moins il y a présence de proximité entre le parent et l’enfant et plus il y a des conflits parent-enfant. 

Fait intéressant, les pères de l’échantillon rapportaient ressentir davantage le fardeau des responsabilités parentales pendant le contexte de la pandémie. En effet, les mères avaient moins l’impression de vivre de la détresse en lien avec les changements subis. Comme les femmes assument généralement plus souvent les rôles de pourvoyeurs de soins figures de soins et de responsables des tâches familiales, cela suggère peut-être que certains pères éprouvent des difficultés importantes à s’ajuster aux changements dans les rôles et les responsabilités parentales.

Finalement, les parents qui vivaient un stress économique pendant la pandémie ont également davantage ressenti le poids des responsabilités parentales. De plus, les parents plus stressés avaient l’impression que leurs enfants vivaient davantage de stress. Ceci viendrait appuyer l’hypothèse que le stress vécu par le parent déborde sur l’enfant. Une question demeure toutefois, comme il s’agit de la perception du parent, il y a lieu de se demander si celle-ci est biaisée? De futures recherches devront s’y intéresser.

Ce que l’on peut retenir comme parents :

À la lumière de cette étude, nous pouvons comprendre que la santé mentale du parent et le poids des responsabilités parentales qu’il peut ressentir lors de situations stressantes, comme lors de la pandémie, est importante à considérer. 

Ainsi, pour aider votre famille à traverser le reste de la pandémie, les éléments suivants peuvent être utiles pour mieux vivre le stress au quotidien :

  • Gardez une routine sécurisante pour vos enfants
  • Prenez soin de votre santé mentale autant que celle de vos enfants
  • Favorisez le partage des émotions et les discussions sur ce que le contexte de la COVID fait vivre aux membres de la famille
  • Soutenez, du mieux que vous pouvez, vos enfants dans leurs difficultés et leurs préoccupations
  • Concentrez-vous sur des mesures de protection efficace, mais simples,  pour faciliter la compréhension de votre enfant
  • Recherchez de l’aide de votre entourage, des organismes communautaires et des institutions lorsque c’est possible. 
 
 
 
 

  1. Park, CL, Russell, BS, Fendrich, M, Finkelstein-Fox, L, Hutchison, M, Becker, J (2020). Americans’ Covid-19 stress, coping, and adherence to CDC guidelines. J Gen Int Med. https://doi. org/10.1007/s11606-020-05898-9