Équipe

Étudiants au doctorat

Solène Cognard-Bessette

Solène a complété son baccalauréat en psychologie à l’UQÀM et poursuit présentement ses études au doctorat en psychologie (profil scientifique-professionnel, Ph.D., Psy.D.). Elle possède un fort intérêt pour les enfants signalés aux services de la protection de l’enfance, plus particulièrement aux difficultés psychosociales qu’ils peuvent rencontrer ainsi qu’à la relation avec leur parent qui peut agir comme facteur de protection. Sa thèse porte sur l’évaluation des comportements dits atypiques que les parents pourraient avoir à l’égard de leur enfant afin de favoriser une intervention plus adaptée auprès de ces familles vulnérables.

Elke Hearson

Elke a complété son baccalauréat en psychologie à l’UQÀM et elle poursuit présentement son parcours académique au doctorat en psychologie (profil scientifique-professionnel, Ph.D., Psy.D.). Elle s’intéresse à la relation parent-enfant ainsi qu’à l’attachement, plus particulièrement auprès d’une population à risque de maltraitance et de négligence. Dans le cadre de sa thèse, Elke travaille à l’élaboration d’une mesure observationnelle de la sensibilité parentale auprès d’une population de familles signalées aux services de la protection de l’enfance.

Marie-Ève Allaire

Marie-Ève a complété son baccalauréat en psychologie à l’Université de Montréal (2016) et est au doctorat en psychologie (profil professionnel, Psy.D.), depuis l’automne 2017. Les enfants et les adolescents, ainsi que leurs relations avec les différents membres de leur système l’intéressent particulièrement. Son essai doctoral porte sur les traumas maternels, les comportements parentaux atypiques et la transmission de l’attachement, chez les familles signalées aux services de protection à l’enfance. Comme assistante de recherche au LEDEF, elle a participé à plusieurs projets, dont la mise sur pied et l’organisation du CARE et du Colloque provinciale 2019 du REPAIRE.

Houria Bénard

Houria a étudié en enseignement et en psychologie au premier cycle. Elle poursuit maintenant ses études aux cycles supérieurs au doctorat en psychologie à l’Université du Québec à Montréal (profil professionnel, Psy.D.). Elle s’intéresse au développement des enfants d’âge préscolaire et scolaire vivant des problématiques affectives et sociales, à la qualité de l’interaction et à la relation d’attachement parent-enfant. Plus particulièrement, elle souhaite mieux comprendre la dynamique relationnelle dans les dyades où l’enfant présente un trouble neurodéveloppemental et faire la lumière sur les facteurs de risque et de protection qui en découlent

Laetitia Mélissande Amédée

Mélissande a complété son baccalauréat en psychologie avec profil honors à l’UQÀM et est présentement au doctorat en psychologie (profil scientifique-professionnel, Ph.D., Psy.D.), codirigé par Martine Hébert et Chantal Cyr. Elle s’intéresse aux facteurs de protection des enfants victimes de maltraitance, plus particulièrement à la régulation émotionnelle, et aux fonctions exécutives de ces derniers. Sa thèse portera sur la relation entre l’attachement, le fonctionnement exécutif et les troubles de comportements chez les enfants victimes d’agression sexuelle.

Maude Archambault

Maude a complété son baccalauréat en psychologie avec profil honors à l’UQÀM et poursuit un doctorat en psychologie (profil scientifique-professionnel, Ph.D., Psy.D.) codirigé par Sébastien Monette, Ph.D et Chantal Cyr, Ph.D. Elle s’intéresse aux difficultés retrouvées chez les enfants suivis par les services de la protection de l’enfance, particulièrement le trouble réactionnel de l’attachement et le trouble de désinhibition du contact social. Sa thèse porte sur la prévalence et l’évaluation de ses troubles au Québec. Par ailleurs, Maude aime les chats et la couleur rouge.

Laurence Cyr-Desautels

Laurence a complété son baccalauréat en psychologie à l’UQÀM et est présentement doctorante en psychologie (profil scientifique-professionnel, Ph.D., Psy.D.). Elle s’intéresse au fonctionnement socio-émotionnel des enfants 6-12 ans hébergés en centre de réadaptation (unités et foyers de groupe) ainsi qu’à la relation qu’ils entretiennent avec leur éducateur de suivi. Elle a développé un outil de mesure observationnel évaluant à la fois la qualité de la relation enfant-éducateur ainsi que les compétences de l’éducateur dans un contexte de résolution de conflit. Ses intérêts de recherche impliquent notamment les expériences de maltraitance à l’enfance, l’attachement, la relation enfant-éducateur et le fonctionnement socio-émotionnel de l’enfant.

Nathalie Fortin

Nathalie a complété un baccalauréat en psychologie à l’UQAM et est présentement candidate au doctorat en psychologie-neuropsychologie (profil scientifique-professionnel, Ph.D., Psy.D.). Ses intérêts de recherche portent sur la relation parent-enfant et la sensibilité parentale notamment dans les familles où l’enfant présente un trouble neurodéveloppemental. Dans le cadre de sa thèse, elle s’intéresse aux effets de l’Intervention Relationnelle chez les dyades parent-enfant dont l’enfant présente un trouble du spectre de l’autisme.

Myriam Gaudreau

Myriam est étudiante au doctorat en psychologie (profil professionnel, Psy.D.), codirigée par Chantal Cyr et Louise Cossette. Ses intérêts de recherche concernent le fonctionnement des familles homoparentales composées de pères gais, formées par le biais de l’adoption domestique. Dans son essai doctoral, elle comparera le niveau de sensibilité des pères gais à celui des mères et des pères de couples hétérosexuels. Le second volet de son essai vise à comparer l’adaptation socio-affective des enfants de familles homoparentales à celle d’enfants biologiques de couples hétérosexuels.

Gabrielle Myre

Gabrielle a complété son baccalauréat en psychologie avec une mineure en criminologie à l’Université d’Ottawa et est présentement au doctorat en psychologie (profil scientifique-professionnel, Ph.D., Psy.D.) à l’UQÀM. Elle s’intéresse particulièrement au trauma intergénérationnel. Sa thèse porte sur la connaissance des scripts sécurisants, la sensibilité parentale et l’impact de la sévérité du trauma à l’enfance sur la relation parent-enfant.

Valérie Langlois

Valérie Langlois a complété son baccalauréat en psychologie avec profil honors à l’UQÀM et y poursuit actuellement ses études doctorales dans la section psychologie du développement (profil scientifique-professionnel, Ph.D., Psy.D.). Elle a d’abord réalisé son projet de thèse d’honneur au baccalauréat portant sur les diagnostics cooccurrents chez des jeunes enfants d’âge préscolaire référés en pédopsychiatrie et sur la qualité de leur environnement familial. Son projet de recherche doctoral vise à mieux comprendre les comportements parentaux atypiques en contexte de maltraitance parentale et à examiner les effets de l’Intervention Relationnelle pour diminuer ces comportements s’avérant perturbateurs pour l’enfant.

Étudiants du baccalauréat à la thèse honors

Marie-Claude Long

Marie-Claude est à sa dernière année du baccalauréat en psychologie à l’UQÀM. Elle complète une thèse de spécialisation sur les symptômes de troubles mentaux et du déficit fonctionnel chez les enfants d’âge scolaire hébergés par les services de protection de l’enfance, sous la direction de Sébastien Monette et Chantal Cyr. Elle s’intéresse à la maltraitance à l’enfance, aux troubles de l’attachement et à la santé mentale des enfants suivis par les services de protection de l’enfance.

Étudiants du baccalauréat

Hélène Demers

Hélène est présentement à sa dernière année au baccalauréat en psychologie à l’Université du Québec à Montréal sous le cheminement honors. Sa thèse de spécialisation traite du lien entre les conflits parent-enfant et le développement de la dépendance aux réseaux sociaux à l’âge adulte. De plus, Hélène s’intéresse aux comportements parentaux atypiques ainsi qu’aux impacts de la maltraitance et des abus vécus à l’enfance sur le développement de l’attachement parent-enfant.

Laurie Fortin

Laurie complète présentement son baccalauréat en psychologie avec profil honors à l’UQÀM. Elle s’intéresse principalement à la violence dans les relations amoureuses à l’adolescence ainsi qu’aux répercussions de cette problématique sur l’attachement et le développement des relations intimes ultérieures.

Anciens doctorants

La thèse ou l’essai de chacun peuvent être consultés en cliquant sur le nom.

Lory Zephyr, Ph.D., Psy.D.

Zephyr, Lory (2020). « Le trouble de désinhibition du contact social: l’attachement à figure de soins et la qualité des comportements parentaux chez des enfants victimes de maltraitance » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Thèse à venir

Aliya Mubarak, Ph.D., Psy.D.

Mubarak, Aliya (2020). « Régulation sensorielle et relation parent-enfant chez des enfants (1 à 5 ans) suivis en pédopsychiatrie » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.
Thèse à venir

Isabelle Boucher, Psy.D.

Boucher, Isabelle (2020). « Histoire de trauma pendant l’enfance et orientation mentale chez des mères de très jeunes enfants signalées pour maltraitance » Thèse. Montréal (Québec, Canada),. Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

 Essai à venir

Valérie Losier, Ph.D., Psy.D.

Losier, Valérie (2019). « L’adoption à l’international d’enfants ayant une fissure labio-palatine : études sur l’adaptation socio-affective de l’enfant et la sensibilité parentale » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Isabelle Morin, Psy.D.

Morin, Isabelle (2019). « L’attachement et les problèmes de comportement chez les enfants et les adolescents ayant une déficience intellectuelle hébergés en résidence spécialisée : une étude de cas et des lignes directrices pour l’évaluation clinique et l’intervention » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Marie Deschênes, Psy.D.

Deschênes, Marie (2019). « La satisfaction conjugale et le stress parental comme prédicteurs de l’alliance dans la triade familiale : la prise de perspective comme modérateur » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Éric Feugé, Ph.D.

Feugé, Éric (2018). « Engagement parental, rôle de genre et adaptation socio-affective d’enfants adoptés ou en voie d’adoption par des pères gais » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Amélie Blondin, Psy.D.

Blondin, Amélie (2018). « L’efficacité de l’intervention relationnelle auprès de parents adoptifs à l’international et leur enfant : un examen de la sensibilité et de l’investissement parental » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Geneviève Michel, Ph.D., Psy.D.

Michel, Geneviève (2018). « Les représentations d’attachement et le fonctionnement socio-émotionnel chez les enfants d’âge scolaire : une méta-analyse et une étude empirique auprès d’enfants hébergés dans les Centre-Jeunesse de Montréal » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Marilyne Dumais, Ph.D., Psy.D.

Dumais, Marilyne (2017). « L’attachement chez des enfants institutionnalisés en lien avec la sensibilité des donneurs de soins et la qualité du milieu de vie » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Caroline Poulin, Psy.D.

Poulin, Caroline (2017). « L’adaptation des enfants d’âge scolaire hébergés en centre jeunesse : les rôles de la sévérité de la maltraitance et de la qualité de la relation entre l’enfant et son éducateur de suivi » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Michèle Sauvé, Psy.D.

Sauvé, Michèle (2016). « Traumatismes dans l’enfance et état d’esprit Hostile/Impuissant chez les parents d’enfants maltraités présentant des problèmes de comportement à l’âge préscolaire » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Kim D’Amours, Psy.D.

D’Amours, Kim (2016). « Images corporelles et intimité à la meilleure amie : étude sur le style d’attachement de jeunes femmes caucasiennes issues d’un milieu urbain et fréquentant les cégeps du Québec » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Katherine Pascuzzo, Ph.D.

Pascuzzo, Katherine (2012). « L’influence longitudinale de la sécurité d’attachement envers les parents et les pairs à l’adolescence sur l’adaptation de l’individu à l’âge adulte = Longitudinal influence of adolescent attachment security towards parents and peers on future adaptation in adulthood » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Nancy Rivard-Boulos, Psy.D.

Rivard Boulos, Nancy (2011). « Intervenir selon la théorie de l’attachement auprès du parent et son enfant adopté à l’international : une étude de cas »  Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.
Thèse non disponible

Anciens stagiaires de niveau doctoral

Sabine van der Asdonk (Pays-Bas, 2018)

Van der Asdonk, S., Cyr, C., & Alink, L. (2020). Improving parent–child interactions in maltreating families with the Attachment Video-feedback Intervention: Parental childhood trauma as a moderator of treatment effects. Attachment & Human Development, 1-21.
doi : https://doi.org/10.1080/14616734.2020.1799047

Sabine est présentement chercheur post-doctoral sur un projet portant sur une intervention fondé sur le trauma et l’attachement pour les mères et leurs jeunes enfants ayant subi de la violence conjugale sévère.

Christine Degraux (Belgique, 2013)

Degraux, C., Deschênes, M., Cyr, C., Gauthier, J.-M. (2013) Les représentations d’attachement chez des enfants âgés de 3 à 8 ans placés en institution [affiche]. 35e congrès annuel de la Société québécoise pour la recherche en psychologie, Chicoutimi, Québec.

Christine est directrice de Atouts.be, un centre de formation et de supervision pour les intervenants psychosociaux de l’aide à la jeunesse à Liège en Belgique.